page 127 Dans le brouillard

Etre dans le brouillard.

 

 

Dans le brouillardDans le brouillard2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Regardez ces deux images

Puis regardez bien celle de droite

Dans ce brouillard je vois, là,  en haut à gauche  La Bête, difforme, qui semble avec sa patte tenir un cigare, ce cigare qui fait tant de fumée et qui fait tousser.

Son nez qui n’est peut-être qu’un bec,  est très grand.

« Ah ! Non ! C’est un peu court ça Jamadrou comme description 
Tu pourrais dire à propos de ce nez bien des choses en somme…

un clic ici

–  Tu aurais pu me dire tant de choses ma chère jamadrou
Si tu avais un peu de lettres et d’esprit.»

N’ayant pas beaucoup de lettres et si peu d’esprit,  j’emprunte donc à Edmond Rostand sa variante gracieuse.

« La Bête aime à ce point les oiseaux qu’avec son nez, maternellement, elle se préoccupe de tendre un perchoir à leurs petites pattes. »

Je dis maternellement et non pas paternellement car regardez bien la Bête, son sexe au milieu à gauche est bien dessiné et c’est un sexe de femme.

Bête de scène  femme fatale merveilleuse actrice, pour moi dans ce brouillard c’est elle que je vois et elle s’appelle Sarah,

regardez encore à ses pieds je vois un, deux petits lapins dociles, sont-ce des hommes?

Et devant elle voyez-vous une tornade claire?

Mes idées mes pensées et mes mots

très souvent ne sont que brouillard.

Ils viennent de je ne sais où, et partent aussi, je ne sais où.

 Ils savent de moi des choses que moi même j’ignore. 

Tiens ! « J’ignore » ça rime avec « Pythagore »

Et Pythagore disait : « Une pensée est une idée de passage.»

Cet été j’étais de passage à Belle-Île-en-mer et j’ai visité le fort de Sarah Bernhard, j’ai écouté avec bonheur sa vie, racontée par Fanny Ardant…depuis,  en moi, se reposent images et mots.

Quant à Edmond,  quel est celui qui ne connaît pas la tirade sur le Nez de Cyrano ?…

Et voilà que,  dans mon brouillard matinal sans avoir à fumer d’herbes illicites mais juste à penser très fort aux brins de l’Herbier avec qui j’aime partager,  eh bien voilà que le mystère s’accomplit

Les paréidolies envahissent ma vie,  m'offrent théâtre infini,  je suis  parée pour accéder à l'extra-ordinaire... 

Les images et les mots, mes rêveries et mes vérités, mes pensées et mes idées,  mes chemins cachés,  là où mes songes circulent sans entrave et où l’art de rêver accomplit son oeuvre en silence,  tout cela se pose, se transpose pour  s’offrir… à vous lecteur présumés.

Finalement c’est simple de sortir du brouillard et d’avancer sereinement à la lumière du nouveau jour. 

 

Cyrano sarahb

 

Commentaires (17)

Josette
pas d'herbes illicites dans l'Herbier Jama... et je te trouve l'esprit bien agile et affuté donnant la réplique à Edmond Rostand !
dans la brume rose qui s'étire la sphinge attend Oedipe ?
jamadrou
Josette tu es la première arrivée, première lectrice, première commentatrice je te donne la médaille de l'Eveillée . Tu vois dans mon texte au delà du temps au delà du brouillard, ta vue perce de grands mystères... (Sphinge, le monstre à tête de femme , né de Typhon et d'Echidna (tête et buste de femme, corps de serpent), celle qui propose des énigmes aux passants de Thèbes et dévorent ceux qui n'arrivent pas à les résoudre?)
Balaline
  • 2. Balaline | 29/11/2018
Il y a des brouillards délicieux qui nous offrent un cocon doux et protecteur; d'autres où il faut avancer à tâtons en prenant soin d'éviter les éventuels écueils et il y a aussi ce que tu nommes "l'extra- ordinaire " lorsque s'ouvre la porte et que déferlent les images du rêve . La grande Sarah et son havre de bonheurs !
jamadrou
Balaline, ouvrir la porte avec la clé des songes et laisser les images du rêve déferler comme des petits moutons heureux , oui tout cela est extra-ordinaire...
jill bill
Brume, brouillard, nuage, quand le regard cherche, il trouve, de drôles de personnages, parfois comiques, parfois inquiétants... comme le tien et son lapereau, monsieur Paul Ution vais-je le nommer ;-) Merci, bonne nuit, fais de beaux rêves, JB
Marie Minoza
  • 4. Marie Minoza (site web) | 30/11/2018
Valses des rêves et des pensées qui se dessinent sur ta page en jolies arabesques de mots!
Magnifique lecture
jamadrou
Les mots qui volent en arabesques de fumée ne sont pas polluants, ne réchauffent pas la planète et peuvent réchauffer les coeurs. Belle journée Marie
ABC
Ce brouillard t'a ouvert de grandes portes, par lesquelles je me suis engouffrée avec curiosité et plaisir... J'ai un jour aussi ouvert la porte de la maison de Sarah, j'y ai humé l'air du large à plein poumon, c'était un jour de plein soleil, sans corne de brume... Je me suis réjouis de retrouver chez toi toutes les richesses de lecture offerte par Edmond...
Ta page nous conduit bien au-delà de la brume...
jamadrou
Merci ABC, Les pages sont faites pour nous emporter au delà des brumes
ABC
Brouillard :


Perdu dans le brouillard
Bien que montagnard
J’entends encore le bruit
Lancinant du long cri
De la corne de brume
Envahissant les dunes
Au bord de la mer
Où j’habitais naguère
J’aimais au petit matin
Entendre dans le crachin
Cet appel obsédant
Venant de l’océan
Ici, là ou ailleurs
Le brouillard fait peur
Il trompe le marin
Perd le skieur alpin
Pourtant dans son silence
Je sens une présence
Au-delà de son voile
Un monde se dévoile
Reliant le ciel et la terre
Dans un profond mystère
Enfin il se déchire
De nouveau tout respire
Paraît le paysage
Une quotidienne image
ABC

Un texte écrit il y a plusieurs années, dont les rimes ne pouvaient s'accorder au rythme de notre herbier.
jamadrou
Les rimes ne sont pas de mise dans l'Herbier pourtant ce poème va comme un gant à ma photographie les rimes lui ajoutent des sonorités rythmées menant vers l'éclaircie. Bravo Puis-je le déposer sur mon autre site?
julie
En aucun cas brouillonne, tu de débrouillard même très bien :) bravo !!
Douce fin de semaine, Jama. Bises.
jamadrou
Ah Julie les mots tu les fais si bien jouer ensemble! et moi je me dis qu'un esprit brouillon comme le brouillard brouille les pistes.
Josette
merci pour le beau poème d'ABC...
j'aime ce brouillard réunissant la terre et le ciel !
Bonne soirée Jama
jamadrou
  • 9. jamadrou | 30/11/2018
Josette, je l'ai déposé là-bas sur wordpress
si ABC ne veut pas, facile à enlever...
kastor
  • 10. kastor | 08/12/2018
Pour sortir du brouillard, il a écrit:
"Petits éloges pour survivre par temps de brouillard"
François Léotard
jamadrou
Merci kastor

Ajouter un commentaire