Dans la mer la nuit. 3

 

Tandis qu'un grand Massaï et un jeune Papou jouent les sentinelles en haut de la grève, dix autres statues semblent arriver par la mer.

Un vieux Maori, un jeune Inuit, un moine du Tibet, une Amérindienne Yanomami, un Papou, une Moïs...

 

Quand arrive la nuit tout est encore plus étrange.

Les lumières braquées sur les statues font étinceler leurs yeux. Embiance incroyable.

Ces yeux  qui semblaient être faits avec des pépites d'or ou des morceaux de couverture de survie,

scrutent la grève.

Ces yeux voient loin, ils détiennent la Vérité. Ces autochtones ont une vision pleine de sagesse de leur terre .

Leur sagesse ancestrale les a toujours guidés. Ecoutons-les, regardons-les pour aller vers la survie des  terres, la survie de la Mer la survie du Monde.

Ces hommes fait de Terre ont une vision perçante...

 

Merci Marie, oui
ils ont en effet " dans leurs yeux
Quelque chose qui fait mal
Qui fait mal
Je veux chanter pour ceux
Qu'on oublie peu à peu"

 JD.

Statue douarnenez7

 

 

Statue douarnenez8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"La beauté intrinsèque des peuples dont je parle constitue, les trois quart de mon oeuvre.

Je me contente de les représenter sublimés, prenant à mon compte des initiatives artistiques timides et trop mesurés.

Je me soucie plus, en fait, d'utiliser mon savoir-faire au service d'une toute autre histoire: aucune leçon de sagesse des peuples autochtones n'est retenue.

Un mépris total à leur égard dès lors que, sous leurs pieds nus, leur Terre sacrée cache quelque matière exploitable.

Il en va de même pour la planète Terre: de Tchernobyl à Fukushima ... dee la déforestation aveugle aux Océans dévastés.

Je veux parler des débordements de l'espèce humaine!"  Lionel Ducos 

 

Statue douarnenez6 1

 

Moïs

Du Laos au Mékong

De part son regard ébloui par d'étranges lumières,

De part son sourire dévot chargé d'humilié

De part ses mains implorantes, je veux dire:

"Mais que voulons-nous de plus?"

En fait, elle me fait penser à la petite fille en flammes du Vietnam, 

Phan Thi Kim Phuc,

sa petite soeur frontalière

Mes pensées, à ce moment, vont vers les autochtones des îles Marshall, aujourd'hui clochards irradiés du Pacifique.

Tant d'angélus...

 

janvier 2013 Lionel Ducos

 

 

 

 

Commentaires (4)

Josette
nous devrions relire "Triste tropique" de Levi-Strauss !
jamadrou
"Voyages, coffrets magiques aux promesses rêveuse, vous ne livrerez plus vos trésors intacts. Une civilisation proliférante et surexcitée trouble à jamais le silence des mers.
Les parfums des tropiques et la fraîcheur des êtres sont viciés par une fermentation aux relents suspects, qui mortifie nos désirs et nous voue à cueillir des souvenirs à demi corrompus." Claude Lévi-Strauss. Tristes tropiques

"Nous défendons nos racines, non seulement pour les préserver, mais aussi pour les fleurs et les fruits qu'elles promettent"
Rigoberta Menchù Indienne maya kitché du Guatemala
Prix Nobel de la paix 1992

2 citations déposés à l'ouverture du livret de Lionel Ducos, "Les Terres de l'Homme"
Marie Minoza
  • 3. Marie Minoza (site web) | 28/08/2018
Ta page est bouleversante!

"Voici ce mythe :
quand l'Etre suprême, Gonoenhodi, décida de créer les hommes, il tira d'abord de la terre les Guana, puis les autres tribus; aux premiers, il donna l'agriculture en
partage et la chasse aux secondes. Le Trompeur, qui est l'autre divinité du panthéon indigène, s'aperçut alors que les Mbaya avaient été oubliés au fond du trou et les en fit
sortir; mais comme il ne restait rien pour eux, ils eurent droit à la seule fonction encore disponible, celle d'opprimer et d'exploiter les autres. Y eut-il jamais plus profond
contrat social que celui-là ?"

p 210 "Triste tropique" de Levi-Strauss !

******************
"Ils semblent avoir tout juste débarqué des bateaux accostés derrière eux, dans le port du Rosmeur : douze géants d'argile de deux mètres de haut et de plus de cent kilos interpellent les passants. Ces ambassadeurs de peuples autoctones Maori, Yanomami, Papou, Inuit, Indien, Massaï font office de messagers selon leur créateur le Nantais Lionel Ducos. "Ils nous disent : soyez raisonnables, la terre n'est pas à vous, les océans ne sont pas à vous, les richesses qu'il y a sous nos pieds ne sont pas à vous... donc soyons raisonnables tous ensemble et ça pourrait bien se passer !".

Reportage France 3 Bretagne : C. Louet / G. Bron / P. Nau
jamadrou
Marie, ton commentaire clôt si bien cet article!!!

Ajouter un commentaire