Sur mon chemin

 

 

Feuillages enlacés

elles ont l'air de s'aimer

Entre  pierre et terre

racines emmêlées

 

 

Fougeres

 

Le chemin à parcourir doit rester imprévisible.


Ne rien prévoir sur notre route ne rien attendre, s’émerveiller de l’inattendu.

Avancer en poésie

pour remercier ces ressources/merveilles pulsées par la vie.

Elles  font naître une poésie libre comme herbe folle.
Un brin d’herbe tendre qui pousse en harmonie au centre de l’instant.


Avancer en poésie,

c’est participer à la métamorphose de notre regard.

Il faut toujours être attentif aux bruissements des herbes et des ailes.

S’enthousiasmer de rien, de mystères simples,

qui rendent notre route plus profonde.

C’est ainsi qu’un jour

en relisant ses mots écrits sur ma route,

je n’en reviens pas.

JD © le 21/10/18

 

 

 

Commentaires (13)

ABC
A n'en pas douter
elles cheminent ensemble
main dans la main
jamadrou
... et installées dans la même terre elles auront des racines communes
Binh An
Elles s'aiment.
Elles s'aiment entre pierre et terre....
jamadrou
Oui Binh An, je crois Elles se protègent et se stimulent mutuellement.
julie
Elles sèment l'harmonie des couleurs.... leurs enfants seront forcement en à corps :D
Doux dimanche Jama. Bises Jamaïeu de verts :)
jamadrou
Julie, de jolis mots pour mettre en valeur ces deux belles couleurs pleine d’espérance J'ai souvent essayé d'imaginer quelles fleurs ou plantes pouvaient naître de l'accouplement de deux différente.? Le retour sur le continent n'est il pas trop difficile? La Corse, la mer doivent te manquer? bisou Julie et bon dimanche à toi aussi.
jama
  • 4. jama | 21/10/2018
pour toi Julie
avec cette photo, là-bas une histoire de poésie

:un clic ici
Josette
Entre les zones d'ombres et de lumières les fougères s'invitent déroulant leurs feuilles sans intermédiaire...
jamadrou
Elles sont
TEST
  • 6. TEST | 27/10/2018
message pour test
jamadrou
OK merci
Balaline
  • 7. Balaline | 28/10/2018
Entends-tu ces sons si légers qui se propagent à fil de terre? ils nous disent bien plus que notre regard: une vie invisible, mystérieuse encore quelque temps, se dessine, se chuchote, mais nous sommes encore tellement sourds !
jamadrou
Oui Balaline savoir " entendre ces sons si légers qui se propagent à fil de terre" et qui "nous disent bien plus que notre regard" est une étape primordiale sur notre chemin. J'y accède lentement, je suis en bivouac. Douce soirée Balaline

Ajouter un commentaire