Gel

Plaque gele e

 

Cette nuit sur la plaque d'eau gelée

prise tendrement par le froid telle une mer

j'ai vu le chemin du marcheur

celui qui patine avec des croissants de lune attachés aux pieds

je me suis dis qu'il devait être savant

et bien maîtriser chaque marée

mais j'ai aussi pensé qu'il était à côté de la plaque

tel un chercheur qui passe à côté de la vérité

cette vérité transparente comme une flaque d'eau gelée.

Concilier la justice avec la liberté.

Ne pas faire passer l’une avant l’autre

trouver, ou tout au moins tendre vers le juste équilibre.

 Insidieusement nous prenons des chemins de traverse

on s'éloigne de cette conciliation

qui est certainement le but de ce chercheur


Chacun devrait pouvoir avancer libre sur un chemin de justice.

Mais tant de coups de grand gel ou de forte chaleur

viennent contrarier et labourer le chemin

le rendant si souvent impraticable


Il y a tant de personnalités différentes aux chaussures mal adaptées

qui avancent sur ce chemin

Au fait, ce chemin n'est-il que chemin rêvé, pure utopie?


Je ne suis pas assez  clairvoyante pour vous répondre

je vois mal par delà les miroirs gelés ...

mais je donne la main au marcheur chercheur

et j'avance optimiste et en confiance sur ce chemin verglacé.

 

 

jamadrou © 19 décembre 2018   (A fleur de terre)

 

 

 

Commentaires (4)

jill bill
Ca me fait penser à ce jeu du labyrinthe, partir d'un point pour arriver au dernier avec son crayon... On a rien inventé, la nature si ;-)
jamadrou
Avec son crayon Jill ou avec une bille qui roule roule vers la fin du trajet ;-))
Josette
Le gel qui fige les idées, le gel qui glace, le gel qui fait patiner, instigateur de verglas qui fait chuter sait avec sa beauté diabolique nous séduire...
jamadrou
Josette ainsi le gel serait l’instigateur de tout ça ? Le Ver-glas ....les mots gelés deviendont poésie libre , on aura sonné le glas aux vers . La glace à la poésie aura le goût de la prose poétique

Ajouter un commentaire