Lorraine est partie sur l'autre rive

 

Pousse nouvelle

 

Sur sa chaloupe une dame est partie sur l'autre rive  

mes larmes ont coulé

la neige est tombée

des petits flocons ont voleté

des rameaux que je croyais morts

se sont mis à pousser

belles sont les ombres

Sur l'autre rive tout est possible

l'âme flotte au coeur du vivant.

 

jamadrou © 2 février 18 (A fleur de peau)

 

ici un témoignage émouvant, clic

 

 

 

 

 

Commentaires (16)

martine Bouquin
  • 1. martine Bouquin | 03/02/2018
Le départ sur l'autre rive n'est pas la mort..
Il y a tout simplement des vivants de chaque côté du fleuve de la vie..

Les gouttes de pluie nous accompagnent et pourtant les jonquilles sont en fleurs.
Mil penséesV
jamadrou
Bisous Martine
Marie Minoza
  • 2. Marie Minoza (site web) | 03/02/2018
Elle restera pour moi et pour nous tous une grande poétesse
pleine de talent et d'écoute!
Elle m'a beaucoup appris.

J'espère que là où elle va elle pourra continuer à créer de merveilleuses poésies!

rose rose rose

Au revoir Lorraine
je t'aimais beaucoup
tu avais l'âge de ma maman qui ne va pas bien du tout!
J'espère que tu lui feras un petit coucou,
le jour où elle te rejoindra.

Je te laisse ce poème de Lorraine écrit en 2008
Sujet: MA VIE Jeu 11 Sep 2008 - 10:29

J’ai tourné toutes les pages du livre
Je suis au dernier chapitre
Ma vie ressemble à un rai de lumière
Dans lequel danse la poussière

Je marche vers l’inévitable
Le dernier jour, la dernière heure
Ma vie ressemble à un chemin d’automne
Une église perdue dans le soir carillonne

J’ai pour compagnons la paix intérieure
Un abandon au rythme du destin
Ma vie ressemble au mystérieux parcours
Qu’on accomplit sans espoir de retour

J’ai tourné toutes les pages du livre
Je le feuillette encore du bout des doigts
Ma vie ressemble à la voix des anges
`Qu’on entend parfois parmi les mésanges

LORRAINE
jamadrou
Marie merci Merveilleuse poésie qui parle de détachement, de lent et doux cheminement vers la fin de vie
danae
  • 3. danae | 03/02/2018
Je suis touchée par ces mots de Lorraine que je ne connaissais pas. Tous nous aborderons l'autre rive un jour ou l'autre et laisserons dans la peine ceux qui restent. La vie est ainsi.
Bises Jama et que Lorraine repose en paix.
jamadrou
Danaé, Je t'ai souvent parlé de Lorraine une douce poétesse avec qui j'aimais correspondre ses poésies suaves douces faisaient s'écouler la vie avec bonheur. J'ai beaucoup de peine (si tu cliques sur ma première phrase tu arriveras sur l'annonce faite par sa fille qui elle aussi a un blog mais avec qui je n'ai jamais échangé.) Bisou Danaé le printemps arrive bientôt nous nous reverrons.
JC
J'aimais tant la lire ! J'espère qu'elle continuera à écrire même avec le doigt sur les sables célestes. Merci pour le bel hommage que tu lui as rendu. Douce semaine à toi Jam. Bises. Joëlle
jamadrou
Dans notre coeur Joëlle, c'est certain, elle écrit.
Josette
souvent absente en ce moment j'apprends avec une grande émotion que je ne lirai plus " le carnet du soir"
Une bien triste nouvelle Jamadrou, Lorraine sera aura toujours une place dans mon coeur
jamadrou
Josette, j'ai souvent rêvé que les amies amis virtuels étaient immortels...
marine D
J'ai tant de peine, je l'admirais, elle était si bienveillante, toujours un mot gentil, et si talentueuse, ses textes étaient un régal pour moi, merci, elle me manquera...
jamadrou
Marine, ses textes nous seront toujours régal
Quichottine
  • 7. Quichottine | 09/02/2018
C'est vrai que je la croyais immortelle... même si je la savais très malade.
Ses mots ne mourront pas, tant que nous penserons à elle, elle restera près de nous.
J'aimais cette grande Dame, ses écrits, sa présence... et pourtant, je n'avais pas eu l'occasion de la rencontrer.
Maintenant, c'est trop tard...
Nous sommes nombreux à partager la peine de Mamilouve, même si la sienne ne peut se mesurer.
Perdre sa maman, quel que soit le moment où cela arrive... je manque de mots, tu vois.
Merci pour les mots offerts.
Je t'embrasse fort.
jamadrou
Moi aussi Quichottine je t'embrasse ....si veux bien sur ton petit orteil.
Fabrice Néo
  • 8. Fabrice Néo (site web) | 14/02/2018
J'ai rencontré les mots de Lorraine un jour de 2007, sur "La Tanière", un forum de poésie. J'aimais tant ces mots d'une simplicité parlante, émouvante, qu'elle semait aussi sur son Cahier du Soir. Peu à peu, j'ai rencontré (seulement virtuellement, hélas) la femme de cœur qu'elle était, au fil de nos échanges. Un jour, pendant l'un de ceux-ci, je lui ai dit que je ne connaissais pas Bruxelles (où elle vivait encore), elle m'a répondu : "quand tu la visiteras, tu n'oublieras pas, hein, de venir me voir". Je ne l'oublierai jamais.
Merci pour elle, jamadrou.
Fabrice
jamadrou
Fabrice nous avons tous en nous quelque chose de Lorraine...

Ajouter un commentaire