LE Passage de 2017 à 2018

 

 

 Dans cette image, cette nuit spéciale je l'ai vue ainsi:

du noir et du feu.


"Le feu est l'ultravivant. Le feu est intime et universel.

Il vit dans notre coeur, il vit dans le ciel.

Il monte des profondeurs de la substance et s'offre comme un amour." Bachelard.



Ce feu dévore , avoir le feu sacré c'est vivre tout feu tout flamme

mais laisser mourir le feu serait résignation.

Que 2018, sur les cendres de 2017,

attise les braises et crépite en flammes de joie.

 

La matière noire n’est-elle pas transmission de la lumière ?

Dans la nuit du 1er janvier

photo JD  (corrosion d'une plaque d'acier, apparition de peinture anti rouille))

 

 

A cheval sur 2017 et 2018,

cette nuit spéciale m'a chuchoté 

de laisser filer tranquillement l'écheveau du temps.

C'est par la fenêtre de la patience

que je saurai voir le noir comme le refuge de la lumière.
 

2018 m'ouvrira peut-être grand la fenêtre

pour m'aider à voir les beautés

posées en équilibre instable sur le monde.

 

 

 

jamadrou © 6 janvier 2018  (A fleur de mots)

 

 

 

 

 

 

Commentaires (8)

Quichottine
  • 1. Quichottine | 06/01/2018
Je ne sais ce que sera demain, et encore moins après-demain... mais j'aime ces mots.
Merci, Jamadrou.
Passe une douce journée.
jamadrou
Quichottine nous ne savons pas ce que sera demain alors laissons filer tranquillement l'écheveau du temps, ne soyons pas trop gourmand et ouvrons notre regard aux beautés simples. Bisou Quichottine, je pense souvent à toi.
Josette
tout comme celui du temps l’écheveau de laine peut se tricoter de mille façons, projets maladroits ou vision optimiste l'année finie nous le dira...chaque matin l'aventure recommence !
jamadrou
Alors Josette essayons d'être des aventuriers heureux.
jill bill
J'ai de mon côté saisi ton illustration pour en faire un p'tit quelque chose sur mon blog, à venir, notre passé est cendres, notre présent est lave, notre avenir par-dessus n'a pas encore de couleurs, de vie, ne tient qu'à l'homme de le peindre en clair plutôt qu'en sombre... ;-)
jamadrou
Alors Jill j'attends tes mots avec bonheur
Marie Minoza
  • 4. Marie Minoza (site web) | 07/01/2018
Chaque instant se vit dans les ombres et la lumière...
C'est grâce à la nuit que l'on voit les étoiles...
Alors cherchons dans nos crépuscules cette voie lactée qui redonnera confiance en nos pas.
jamadrou
Oui Marie cherchons.

Ajouter un commentaire