L’hydre de l’île

6556e923 15ff 4ba6 9e12 a9f55fdca451

Dfa35a6d 24b7 44a8 bc31 4a377b016c9b

 

Composition ("L'hydre de Belle île en mer)

réalisée avec les griffes des pouce-pied dégustés sur l'île. JD.

 

L'hydre de l'île, sur l'eau, hante ma nuit

Son corps de dragon ondule vers moi

une de ses têtes serait immortelle

Ai-je avalé sans le savoir un morceau d'or?

Une moitié de moi même sera-t-elle immortelle?

Au matin ses griffes bien lavées ....

 

 

("L'hydre de Belle île en mer"

immortalisera nos agapes et deviendra souvenir....)

 

 

Commentaires (3)

Mayalila
Ce sont des coquillages !! Quel travail de patience... Eh oui, ton poème alerte.
Josette
de bien beaux coquillages immortalisés en oeuvre d'art
le "dragon" sera t il indulgent devant la beauté ?
jama
  • 3. jama | 29/09/2018
devant cette "oeuvre" Josette, les pouce-pied vont-ils me pardonner d'avoir manger certains d'entre eux?
les immortaliser ainsi est-ce une façon de me dédouaner de ma curiosité gustative?

Ajouter un commentaire