Les Poulpikan' 4

Poulpikan bleu oce an

Les Poulpikan' bleu noir océan, ont mis leur vêtements de travail pour partir  vers l’immensité de l’océan mais leur cœur se serre, une peur « bleu translucide » se glisse entre leurs pieds, des tentacules « violet pourpre » enserrent leurs poumons, le « noir velours » s’insinue dans les veines, un « bleu phtalocyanine aux nuances vertes » longe leurs reins, ils tremblent en « outremer foncé aux nuances rouges ».

Projetés sur un huitième continent où aucune île n’est paradisiaque mais où tout n’est que déchet transparent reflétant l'absurdité des hommes, vont-ils plonger dans la honte aux couleurs du désespoir ?

 

 

Commentaires (5)

Josette
Le bleu océan qui devient phosphorescent sous la lune...
l'océan est souvent inconstant...comme le coeur de l'homme
jamadrou
Tu connais bien tout cela Josette les Poulpikan' t'écoutent.
Renée
En définitive c'est les verts et bleu ciel que j'aime le mieux
jill bill
Jean's délavé... qui se porte même déchiré, pas sans faire allusion à la terre, qui est pareille à ce vêtement...
jamadrou
Une comparaison originale Jill!

Ajouter un commentaire