En conscience, 1 le feu, 2 les cendres

 

Feu de chemine e2

 

 

 

   

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Regarder la flamme .............   Se voir regarder la flamme

     Entendre le feu ........................   S'entendre vivre

     Sentir la chaleur .......................  Ressentir un bien-être

     Accueillir l'instant ..................... Se voir en train de ne rien faire

                              Etre au coeur du feu . 

 

jamadrou © 15/1/19                                           

 

Chemine e e teinte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ferme la porte il n’y a plus de flamme, un souffle froid à l’intérieur.

Les cendres grises d’une conscience posthume.

La porte se ferme, la flamme est morte, âtre éteint,

le corps apprend l’absence,

l’âme respire la solitude et s’aperçoit qu’elle a l’odeur du noir de suie.

Je trempe le doigt dans ce noir pour tracer sur mon front et sur mes joues l’adieu .

 

jamadrou © 16/1/19     

 

 

 

Commentaires (10)

jill bill
Ah le feu... à bon escient comme à mauvais dessein, est une chose qui fascine les êtres.. trouvé un jour il a su traverser les siècles, depuis la grotte préhistorique à nos âtres modernes, ,-) bon mardi au coin du feu jama !
jamadrou
Merci à toi Jill Toi aussi bon mardi dans le petit coin que tu préfères.
Marie Minoza
  • 2. Marie Minoza (site web) | 15/01/2019
Un petit coin de cheminée
Un petit coin de paradis
Où les flammes vont réchauffer
Les âmes grises et meurtries...
Que dansent dans les regards
Des milliers d'étincelles d'or
Et des étoiles d'espérance!
jamadrou
Marie tu sais la magie du feu de cheminée
jill bill
La bûche au feu c'est comme la vie des uns et des autres, elle se consume au fil des ans, issue fatale, la cendre, en reste le souvenir, cher au coeur des vivants...
jamadrou
Merci Jill
fanfan2B
Le feu dans la cheminée est une présence agréable lorsque sa flamme nous réchauffe.
Mais la cendre est comme un la fin du rêve . Bonne journée
jamadrou
C'est vrai la cendre froide semble être comme la fin du rêve mais ne dit-on pas que des cendres l'oiseau peut renaître? on sait qu'un jour, un moment, on pourra retrouver la paix et la joie éprouvées en regardant les flammes... merci fanfan Le Phénix. Paul Eluard (extrait) La flamme est la nuée du cœur Et toutes les branches du sang Elle chante notre air Elle dissipe la buée de notre hiver. Nocturne et en horreur a flambé le chagrin Les cendres ont fleuri en joie et en beauté Nous tournons toujours le dos au couchant Tout a la couleur de l’aurore.
Josette
Je réalise que pour ce matin j'avais programmé le feu, quelques mots d'Eluard tiré du Phénix !
jamadrou
Josette, au moment où tu postes ce message je dépose le poème d'Eluard dans le com adressé à Fanfan. Mystère des ondes qui se percutent et se répercutent...

Ajouter un commentaire