p 134 Borborygme

Sur une image de Jama

C a 3

 

 

  1. Il y a bien du rouge du vert et du bleu nuit, des couleurs qui coulent et des couleurs qui crient des couleurs qui toussent poussent moussent mouchent et une petite touche de jaune comme une lumière au loin.

Quand arrive la nuit sur la pelouse bleu nuit de mon syndrome bronchitique tic tac tic tac le temps s’étire il est interdit d’interdire pourtant une pancarte indique : «interdit de s’allonger» et moi qui aimerais tant dormir! Vous me croyez seule sur ma pelouse bleu nuit? Oh non je ne suis pas seule il y a bien:

-une locomotive qui me suit

-un vieux tacot qui a du mal à démarrer

-des pas sur des herbes en automne ça sonne sec et cassant

-un caillou lancé contre un paravent métallique

-un avion tournant et son bruit assommant

-un oiseau siffleur qui prend la relève

-au loin une vache meugle sa solitude

-j’entends aussi le grand vent du Nord

-un bébé qui pleure

-un ressort qui s’étire

-des portes qui grincent

-un feu qui fait claquer ses langues de flamme

-arrive alors un peu de calme avec juste des bavardages tamisés au loin qui brouillent les pistes

-runes runes runes

-c’est alors qu’un plancher se met à craquer et fait fuir le sommeil

-la pancarte rigole

-pas besoin de dresser de procès verbal le verbiage je connais j’ai compris

-il ne me reste plus qu’à m’asseoir dos au mur et à me faire mon cinéma de plein-air plein poumon pleine nature peinturlure. 

 

 

  1. Je regarde maintenant ce tableau, il est à jamais associé à mes maux

S’il arrivait qu’un jour il ait la cotte 

En grimpant cette côte j’aurais la vraie valeur de mon souffle époumoné  et la température véritable de mon corps

Le bronchitique deviendrait alors artiste trébuchant et quand des cliquetis pas trébuchants du tout circuleraient, tu entendras peut-être la sonate d’une réponse sur la valeur du tableau donc du peintre.

 
 
 
 
 

 

Commentaires (16)

Balaline
  • 1. Balaline | 01/02/2019
La clarinette a joué sur la nuit
en robe - soie puis en manteau d'épines
des sons frissons à arracher des larmes
tandis que l'aube fuit, que vacillent les heures.
Des sons et des couleurs tempêtent dans le noir où voyagent insolentes d'étranges créatures.
La clarinette pleure ses bleus
dévoilant tous les maux pour apaiser la nuit.
jamadrou
Balaline, une merveille de poésie que tu m'offres là. Tes mots font vibrer cette toile dans une composition /interprétation de la musique de l'âme. (tu n'as pas déposé ce texte dans l'Herbier ? j'en ai donc la prime heure, tu sais combien l'aube est l'instant de tous les possibles l'instant bonne heure...)
julie
Un tableau inestimable, car pas de valeur marchande... marchand de sable Jama :)
L'avantage avec ce tiens, est que l'on peut regarder dans tous les sens.... bravo ;)
Bonne journée. Bises.
jamadrou
Merci Julie. je ne vends que du vent et laisse couler tranquille le sable du temps estimation, estime, oui Julie ton estime n'a pas de prix, merci.
jill bill
En peinture, concret ou abstrait, qu'importe le cas de figure, fièvre ou pas fièvre, le pinceau n'est pas un jeu d'enfant, c'est un travail de grand ! Merci encore, au plaisir, jill
jamadrou
Plaisir partagé plaisir décuplé Merci à toi Jill ;-)
ABC
Les mots épousant la peinture viennent se baigner de rêves en un monde qui naît de tant de coïncidences !
jamadrou
hasard ou coïncidence simplement chronicité de signes qui seraient la projection et la matérialisation de mon environnement , de mon conscient et inconscient ? (je vous livre, alors, ici beaucoup de moi même....:-))
Martine Richard
  • 5. Martine Richard | 03/02/2019
Ta toile a donné naissance à de bien belles histoires, à commencer par la tienne. J'en ai aimé l'originalité, la prodigalité et la fantaisie. Merci pour ce plaisir de lecture et ce partage sur lequel j'ai apprécié m'amuser.

Bien amicalement
jamadrou
(j'ai déposé ici ton commentaire envoyé par mail) merci pour cette gentille appréciation.
Martine
Aaah! Merci Jamadrou. C'est plus confortable pour moi.Je vais m’enregistrer cette adresse.

A plaisir sur d'autres partages
:)
jamadrou
YES!!!
Jeanne Fadosi
  • 7. Jeanne Fadosi (site web) | 06/02/2019
J'ai immédiatement beaucoup aimé ta peinture, et de plus en plus en me plongeant dans tous ses détails si bien associés et tes mots emmènent le lecteur en exploration au coeur des rêves, des contes, des légendes et de ton imagination. Merci Jamadrou
jamadrou
Tu fais un tir groupé aujourd’hui Jeanne! Quel plaisir pour moi de lire tous tes messages! Merci
Marie Minoza
  • 8. Marie Minoza (site web) | 09/02/2019
Comme un tableau de Chagall
Aux couleurs du temps qui passe,
Comme l'aile d'un oiseau
Dans un souffle de vent tiède,
Comme un doux rond de soleil
Jouant dans le bleu du ciel,
Comme la terre qui chante
La vie et ses différences,
La peinture est chant de l'âme
Elle pleure rit et danse
Emmitouflant dans ses pastels
Les émotions de la vie
jamadrou
Marie que je suis heureuse de retrouver tes mots! un tableau qui t'a inspiré une poésie ...on va dire Chagalienne! Merci

Ajouter un commentaire